lundi 15 janvier 2018

La liste de nos interdits

Koethi Zan
Thriller
Editions Pocket
Parution : 2017
380 pages















À 18 ans, Sarah est kidnappée avec sa meilleure amie, Jennifer. Avec deux autres jeunes filles, elles passeront trois ans enfermées et torturées dans une cave. Jennifer n’y survivra pas. Dix ans plus tard, Sarah vit cloîtrée dans son appartement new-yorkais quand elle apprend que son bourreau va être libéré sur parole. Dans l’espoir d’apprendre où il a dissimulé le corps de Jennifer et pour enfin tourner la page, la jeune femme décide de se confronter à son ravisseur. À ses risques et périls…


Sarah et Jennifer avaient pourtant tout prévu pour appréhender le moindre danger, elles avaient même dressé une liste :

Ne pas se rendre seule à la bibliothèqque le soir 
Ne pas se garer à plus de six places de sa destination 
Ne pas faire confiance à un inconnu 
Ne pas sortir sans bombe lacrymo 
Toujours repérer les sorties 
Toujours suivre les règles 
Ne jamais paniquer... 

Et la règle n°1 : ne jamais monter dans la voiture d'un inconnu. 

Mais voilà, toutes ces recommandations n'ont pas suffis, Sarah et Jennifer se sont retrouvées prisonnières pendant des années, jusqu'au moment où Sarah a réussi à s'enfuir, seule. 

Le récit de Sarah commence 10 ans après qu'elle ait retrouvé la liberté. L'auteur nous dresse le portrait d'une jeune femme renfermée, qui en dehors de son travail vit cloitrée dans son monde. Lorsque son bourreau risque d'être remis en liberté, Sarah se transforme, on assiste à sa métamorphose pour le moins surprenante mais efficace puisqu'elle se lance corps et âme dans une enquête pour retrouver Jennifer

Sarah passe de son monde fermé à un monde de tous les dangers, elle qui ne s'était jamais octroyée le droit de voyager, part à l'aventure à ses risques et périls, en affrontant ses peurs et en essayant de rallier à sa cause les autres victimes qui étaient enfermées dans la cave avec elle. J'ai beaucoup aimé cette protagoniste qui se transforme tel un papillon, sa force de caractère est incroyable, elle dépasse ses limites sans même s'en apercevoir, le rôle de ce personnage est vraiment majeur, je pense même qu'aucun autre personnage n'aurait pu aussi bien coller à cette terrible histoire de trafic de femmes.

La construction de récit est quant à elle une vraie réussite, narration à la 1ère personne du singulier, chapitres courts, alternance des chapitres entre le présent et le passé, l'auteur tape fort puisque c'est tout ce que j'aime. On se retrouve en définitive dans un récit haletant, en pleine immersion dans une enquête qui nous en fait voir de toutes les couleurs et enfin l'écriture de l'auteur est EXQUISE !!

Puisque tout ne peut pas être parfait, gros bémol lors du dénouement qui est trop soudain et qui ne répond pas entièrement à nos questions, je reste sur ma faim et frustrée par cette fin qui m'a fait louper un vrai coup de coeur mais qui heureusement ne m'a pas gâchée le plaisir d'avoir découvert ce thriller génial.

mercredi 3 janvier 2018

54 minutes

Marieke Nijkamp
Jeunesse
Editions Hachette
Parution : 2017
290 pages
















Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.


54 minutes sera le premier article du blog pour l'année 2018, premier article de l'année qui aurait normalement dû être le dernier de l'année 2017, oui mais fêtes, fatigue, boulot et compagnie ont fait que le 31 je n'ai pas été opérationnelle, vous m'excusez? oui hein :) Très bonne année à vous tous !!

Premier article et pas des moindre puisque 54 minutes traite le sujet des tueries de masses dans les lycée américains. Alors que les élèves sont en pleine effervescence devant cette nouvelle année qui s'annonce, la directrice d'Opportunity School les réunit tous dans le gymnase pour le célèbre discours de début d'année. Tyler Browne, élève du lycée décide de changer les plans et de séquestrer tout le monde dans le gymnase pour régler ses comptes.

Lorsque les portes se ferment, nous assistons à un huis clos terrifiant, Tyler tire dans la foule, tue, s'acharne, son but est clair : la vengeance. Les minutent tournent plusieurs élèves ayant fréquenté de près ou de loin Tyler s'interrogent, nous donnent tour à tour leurs avis qui au fur et à mesure nous poussent à comprendre le pourquoi du comment, même si une telle situation reste en réalité bien incompréhensible.

Comment des jeunes ayant un avenir devant eux peuvent se retrouver dans ce genre de situation terrifiante? Coup de folie, vengeance les raisons sont multiples nous le comprenons à travers cette histoire. J'ai passé un très bon moment avec la plume de l'auteur malgré le sujet lourd, Marieke Nijkamp laisse entre apercevoir une lueur d'espoir et de solidarité entre ces jeunes qui se retrouvent démunis. Je n'ai pas adhéré à 100% concernant la narration qui j'ai trouvé traînait en longueur par moment pour au final nous mener nulle part, heureusement le sujet brillamment traité chasse cette petite déception, bien sûr je recommande ce livre sans problème !! 

mardi 19 décembre 2017

Le boucher de Chicago

Robert Bloch
Historique
Editions 10/18
Parution : 2017
215 pages















Le château : il surgit, menaçant, dans les rues d’un Chicago livré aux grands travaux de l’Expo Universelle, la fameuse « ville blanche ». Les épais murs en pierre de cette bâtisse lugubre abritent un labyrinthe de passages secrets et de pièces cachées, d’un crématorium et d’une table de dissection, de pièges et de chausse-trappes. Le château est la demeure de G. Gordon Gregg (nom du personnage incarnant H.H. Holmes, et en tout point conforme à la réalité), pharmacien et meurtrier à ses heures. Ses victimes sont jeunes et belles. Ses méthodes rapides, scientifiques et sans douleur. 


Le boucher de Chicago nous plonge dans la période du début de l'exposition universelle à Chicago en 1893 mais surtout dans une histoire machiavélique tirée de faits réels.

Tirée de faits réels car le propriétaire de ce château a bel et bien existé, G. Gordon Gregg est en fait connu sous le pseudonyme de Dr Henry Howard Holmes et est considéré comme l'un des premiers tueurs en série Américain. Seulement diplômé en tant qu'assistant pharmacien, H.H Holmes va passer son temps à mettre en place des plans machiavéliques pour assouvir son instinct de pervers notamment en falsifiant un diplôme de médecine ce qui va le pousser à voler des corps et à les défigurer. Au bout de  nombreuses escroqueries notamment aux niveaux des assurances vie de ses femmes toute accidentellement décédées, une agence de détective va finir par le traquer et le faire arrêter mettant ainsi fin à des années de fraudes et de meurtres, en effet H.H Holmes a jusqu'à 200 victimes à son palmarès.

L'édifice qu'il a fait construire fait clairement froid dans le dos, il est qualifié de château à cause de son architecture imposante sur 3 étages. Le château est découpé en plusieurs partie : l’hôtel et une autre partie utilisée à des fins commerciales, pharmacie, magasins H.H Holmes a sorti le grand jeu mais n'a pas tout dévoilé car la bâtisse contient des coins secrets qui seront découverts bien plus tard. 100 chambres sans fenêtres, des portes qui s'ouvrent sur des murs de briques, des escaliers qui ne mènent nulle part, des trappes, des tuyaux de gaz bref un labyrinthe dans lequel aucune personne équilibrée ne souhaiterait aller.

C'est sur cette base là que Robert Bloch a choisi d'imaginer un enquêteur et son enquiquinante fiancée enquêtant sur les traces de cet ignoble personnage, partie romancée que j'ai beaucoup aimée car tous deux nous offrent une immersion totale et nous font rencontrer "directement H.H Holmes" notamment grâce à différents entretiens. Le contexte festif de l'exposition universelle est vraiment bien retranscrit, l'euphorie règne on ressent bien cette ambiance qui fait grand bruit mais qui va malheureusement servir d’appât.

Roman historique comme je les aime, j'ai tellement apprécié l'écriture de Robert Bloch que je me suis jetée sur Psychose !! Je vous donne des nouvelles au prochain "épisode":D


vendredi 15 décembre 2017

Mes meilleures lectures de 2017

Il est venu le temps du bilan (mais aussi des rires et des chants). Chaque fin d'année, j'adore revoir toutes les lectures que j'ai pu faire au cours de l'année et mettre particulièrement en avant celles que j'ai le plus aimées.

Cette année 2017 a rimé avec pas mal de boulot et beaucoup moins de lectures que les année précédentes mais elle a rimé tout de même avec beaucoup d'achats livresques (et le décès de ma chère liseuse) ce qui laisse présager une excellente année 2018 étant donné la pile qui m'attend. Cette année a été aussi l'occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de nouvelles maisons d'éditions et de continuer sur le chemin de la confiance avec certaines d'entre elles. Je n'oublie pas non plus mon réseau social préféré : Instagram qui m'offre le plaisir de découvrir de belles personnes et de jolis comptes qui transpirent la passion. Sur ce beau résumé, passons à mes plus belles lectures de 2017 ! 


Un fils parfait - Mathieu Ménégaux

[Savourer c'est exactement ce qu'il faut faire avec ce livre, même si l'histoire de Daphné et de ses filles nous prend au tripes, même si le combat est rude et que la justice est cruellement injuste, il faut le savourer parce qu'au travers de la noirceur de ce récit, s'y trouve l'amour d'une mère.]

https://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/01/le-fils-parfait.html


Madeleine Pauliac, l'insoumise - Philippe Maynial

[Dans cet ouvrage, l'auteur retrace l'extraordinaire parcours de Madeleine Pauliac, les épisodes marquants de son existence, son engagement volontaire dans l'Escadron bleu après la capitulation Allemande pour rapatrier les blessés Français et pour voler au secours des rescapés des camps de concentration.]

https://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/02/madeleine-pauliac-linsoumise.html

Mousseline la sérieuse - Sylvie Yvert

[Au travers des yeux de Marie-Thérèse de France alias Mousseline la sérieuse alors qu'elle n'était qu'une enfant, nous assistons à l'effondrement de la monarchie Française et à la barbarie sans limite des révolutionnaires assoiffés de sang et de vengeance. ]

https://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/04/mousseline-la-serieuse.html


L'énigme Gerstein - Alain Le Ninèze

[L'auteur retrace avec brio le portrait d'un homme remplit 
d’ambiguïté, qui en voulant dénoncer des pratiques barbares, s'est retrouvé malgré lui responsable des crimes commis par le régime nazi.]

https://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/04/lenigme-gerstein.html



Re-vive l'empereur - Romain Puertolas

[A la croisée des films à succès d'Hibernatus et des Visiteurs, Romain Puértolas fait revenir à la vie Napoléon après qu'il ait été retrouvé au fond de la mer du nord, coincé dans un glacier. Après avoir été décongelé ce bon vieux Napoléon est rapatrié en France, oui mais voilà lorsque l'on a quitté son pays depuis plus d'un siècle, il faut se remettre à la page.]

https://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/05/re-vive-lempereur.html

Ma guerre de la Rochelle à Dachau - G.P Gautier & T.Oger

[A travers cette bande dessinée, Tiburce Oger retrace en image la mémoire de son grand-père : G.P Gautier. Alors que son grand-père a gardé le silence toute sa vie sur ce qu'il a vécu durant cette terrible période qu'à été la Seconde guerre mondiale, G.P Gautier va décider de faire parler sa mémoire le jour où il va recevoir la distinction de Chevalier de la Légion d'Honneur.]

http://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/07/ma-
guerre-de-la-rochelle-dachau.html

La vérité sur l'Affaire Harry Québert - Joël Dickers


[Je ne surprendrais sûrement personne en disant que cette histoire est addictive, pleine de rebondissement Joël Dicker n'a aucun mal à nous tenir en haleine et encore moins à nous surprendre avec cette ambiance à couteau tiré qui menace d'exploser d'un instant à l'autre. Je suis ravie d'avoir pu découvrir la si belle plume de Joël Dicker.]

http://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/08/la-verite-sur-laffaire-harry-quebert.html



Le photographe de Mauthausen


Et si le vol du siècle avait eu lieu... dans un camp de concentration nazi ? En 1941, Francisco Boix, matricule 5185 du camp de concentration de Mauthausen, échafaude avec ses camarades un plan pour voler des photographies témoignant des crimes commis dans le camp et incriminant les plus hauts dignitaires nazis. Ce plan risqué n'est que le début de son périple pour révéler la vérité...
http://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/10/le-photographe-de-mauthausen.html

Barbara, roman

Entre inspiration, réalité, mise en scène, à travers son récit, Julie Bonnie illustre les débuts de Barbara, les coups durs, les moments de gloire, sa quête personnelle, les rencontres. Sa plume toujours magnifique nous fait découvrir le portrait d'une femme merveilleuse

http://promenonsnousdansleslivres.blogspot.fr/2017/11/barbara-roman.html


mardi 5 décembre 2017

Marie et Bronia : Le pacte des soeurs

Natacha Henry
Historique
Editions Albin Michel
Parution : 2017
320 pages














Varsovie, fin du XIXe siècle, Marie et Bronia, deux soeurs vivant dans une Pologne asservie par la Russie, n'ont qu'une obsession: Aller à l'université. Marie rêve de devenir chimiste, et Bronia, médecin. Malheureusement, l'occupant russe interdit aux femmes de faire des études. C'est compter sans l'esprit de rébellion des deux jeunes filles. Un soir d'automne, à la lueur d'une lampe à pétrole, les deux sœurs décident de sceller un pacte incroyable, qui les mènera jusqu'aux portes de la Sorbonne, à Paris...



Moitié romancé, moitié historique, ce récit retrace l'histoire de la famille de Marie Curie et plus particulièrement le parcours de Marie et de sa soeur Bronia qui ont toutes deux marquées l'histoire.

Ayant perdu leur mère très tôt, Bronia et Marie ainsi que leur frères et sœurs ont été élevés par leur père, un homme érudit qui ne cessera jamais d'encourager ses enfants à aller le plus loin possible et à faire ce qu'ils aiment  et ce malgré le contexte difficile dans lequel se trouve leur pays : la Pologne. Pour lui le savoir est la meilleure des armes, de même qu'il est favorable à la parité homme/femme, c'est dans cet esprit que les enfants Sklodowska seront élevés.

Les deux soeurs ont une soif de savoir insatiable, malheureusement la Pologne est occupée par les Russes qui interdisent aux femmes de faire des études. Qu'à cela ne tienne, Bronia et Marie font un jour un pacte qui va toutes les deux les propulser aux portes de la Sorbonne à Paris.

Épopée longue et difficile mais totalement admirable. Marie devient gouvernante pour financer les études de médecine de Bronia et puis quelques années plus tard vint le tour de Bronia de financer en retour les études de sciences physiques de Marie. Tout au long de leur vie les soeurs savantes sont d'un soutient indéfectible l'une pour l'autre, le destin va les amener à accomplir de grandes choses Bronia et Marie sont porteuses de grandes valeurs, pionnières dans leurs domaines et pleine d'ambition elles s'inscrivent toutes les deux dans l'Histoire Française et bien plus encore.

Le travail entreprit par Natacha Henry, historienne est passionnant, j'ai eu l'occasion de visionner la vidéo d'une conférence faite sur un autre livre de l'auteure à propos des sœurs savantes et j'avoue être complètement sous le charme du travail de cette femme qui à travers ses ouvrages redonne un peu de vie à ces femmes au destin exceptionnel et qui nous ont tant apporté.


samedi 2 décembre 2017

Sisters

Michelle Adams
Thriller psychologique
Editions Bragelonne
Parution : 2017
375 pages













Je m’appelle Irène. Mes parents m’ont abandonnée. Je m’appelle Eleonor. Quand ma sœur avait trois ans, mes parents l’ont abandonnée. Moi, ils m’ont gardée. Deux sœurs. Deux vies séparées. Une seule et même famille, unie par un atroce secret. 


Sisters dresse l'histoire d'une famille dysfonctionnelle, rongée par un secret inavouable. Dans un premier temps nous faisons la connaissance d'Irène âgée d'une trentaine d'année qui est appelée par Eléonor, sa soeur suite à la mort de leur mère. Bien que celle-ci n'a plus de contact avec ses parents depuis que ces derniers l'ont subitement abandonnée chez une tante alors qu'elle n'avait que 3 ans, elle décide de revenir au source afin que la vérité sur son abandon soit révélée.

La première partie de l'histoire pose le décor, l'auteure prend son temps pour installer une ambiance de plus en plus malsaine et sombre. On découvre Irène, une femme fragilisée par l'abandon de sa famille, en quête d'identité, qui n'arrive pas à construire une vie de famille à cause de son passé. On apprend également qu'Irène fuit sa soeur aînée Eléonor qui la suit comme une ombre depuis des années, chacun de ses passages finit en ravage et lorsqu'Irène accepte l'invitation de cette dernière, elle n'imagine pas à quel point les retrouvailles vont prendre une tournure pour le moins inattendue.

C'est dans la deuxième partie que tout s'accélère, que les masques tombent, et que l'on comprend à quel point la famille d'Irène est rongée par de profonds secrets. On comprend rapidement que quelque chose cloche mais l'intrigue est tellement bien ficelée que l'auteure sait nous tenir en haleine, elle éparpille des révélations par ci par là et nous entraîne jusqu'aux dernières page sans problème faisant éclater la vérité tant attendue au dernier moment, pour le coup ce sont 375 pages bien exploitées que je n'ai pas vu défiler.

En conclusion, pour moi cette histoire a toutes les qualités d'un très bon Thriller psychologique. Secrets de famille, retournement de situation, une bonne dose de pression: c'était parfait ! L’écriture de l'auteure est quant à elle très agréable, simple mais entraînante.Tout simplement j'en redemande, les éditions Bragelonne gagne des points !

mardi 21 novembre 2017

La demoiselle de Wellington

Dorothée Piatek
Historique
Roman
Jeunesse
Editions du Seuil
Parution : 2017
102 pages













Pendant la Première Guerre mondiale, une véritable ville souterraine a été construite sous la ville d'Arras. De là, des milliers de soldats ont déferlé par surprise sur les lignes allemandes. Un officier anglais raconte l'interminable attente, puis l'assaut dans la boue, le froid et les éclats d'obus.


A travers ce livre illustré par Jérémy Moncheaux, nous plongeons en 1917 durant la première guerre mondiale, Dean Kingston, soldat tient un journal de bord dans lequel il raconte l'univers dans lequel il vit à sa femme Jenny. Dean fait partie de l'armée Britannique et prépare avec son régiment la bataille d'Arras caché dans la carrière de Wellington.

Dean Kingston met en exergue les conditions de vie déplorables dans lesquelles lui et ses camarades vivent : le froid, la faim, la peur, le bruit des bombes qui font rage font partie de leur quotidien. Loin de leur famille ils doivent combattre l'ennemi au prix de leur vie, l'horreur est permanente et est parfaitement décrite dans ce court récit.

Bien que l'histoire de Dean soit romancée par Dorothée Piatek, le lieu dans lequel il se trouve existe réellement puisqu'il s'agit de la carrière de Wellington situé à Arras. Aujourd'hui ouverte au public, cette carrière construite en dessous de la ville a été un atout majeur dans la préparation de la bataille d'Arras programmée pour le 9 avril 1917.

Les troupes qui se sont relayées ont laissé des traces de leurs passages notamment des écrits et des dessins témoignant de l'état d'esprit qui régnait, ces inscriptions sont toujours visibles et l'une d'elle en particulier à inspiré l'auteure, en effet au cours des recherches le portrait d'une jeune femme a été découvert dans cette carrière.

Une très bonne lecture qui nous ramène vers une période de l'histoire qu'il ne faut pas oublier, dans un lieu peu connu mais que personnellement j'envisage sérieusement de visiter.